Articles

Fermer Biblio critique

Fermer Ici et ailleurs

Fermer Metteurs en scène et interprètes de Corneille

Fermer Non, Corneille n'a pas écrit les oeuvres de Molière ! Nos adhérents réagissent

Fermer Quand on aime, on imite : pastiches et parodies de Corneille

Fermer Spectacles

Annuaire
Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
Visites

 950886 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Rechercher sur le site



Actualités

A l'occasion de la sortie sur DVD du film de Jean-Claude Guézennec, Moi Pierre C., élève du collège de Bourbon (2000, Prix de la Qualité française), une projection est organisée au cinéma Omnia République de Rouen le samedi 15 novembre 2014 à 11h.

Le DVD du  film comprend en bonus le court métrage "Soyons amis, Sonia... ou les mésaventures d'un p'tit nerveux", tourné dans le cadre de l'Internat de la Réussite Educative de Yerville.


Francine Wild, « Corneille, Rotrou et l’héritage des modèles espagnols, à propos de quelques personnages de fils rebelles », dans Les Héritages littéraires dans la littérature française (XVIe-XXe siècle), Diaz (Brigitte), Meier (Franziska), Wild (Francine) (dir.), Paris, Classiques Garnier, 2014, p. 37-52.


Alain Riffaud : Répertoire dramatique du théâtre imprimé au XVIIe siècle
 
Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution en ligne du répertoire complet du théâtre français imprimé (1660-1690), réalisé par Alain Riffaud et qui fait suite à son Répertoire du théâtre français imprimé, 1630-1660 paru chez Droz en 2009. 
La notice de chaque édition inclut, outre une description matérielle exhaustive, le nom du libraire, de l’illustrateur, l’identification de l’imprimeur, les détails du privilège, le nom du dédicataire de la pièce, ainsi qu’une liste des exemplaires connus à ce jour.
La base de données, conçue par Christophe Schuwey, permet d'interroger le répertoire sous l'angle de ces multiples informations.
 
Tout Corneille est référencé pour la période

 


Parution en ligne
Jean Donneau de Visé : Les Nouvelles Nouvelles (1663), édition critique (C. Bourqui, C. Schuwey) - 
 
Nous avons le plaisir d'annoncer la parution en ligne (accès libre) de l'édition critique des Nouvelles Nouvelles (1663) de Donneau de Visé. Cet ouvrage en trois parties mêle des textes variés, dont certains participent directement des querelles théâtrales contemporaines (Ecole des femmes et Sophonisbe). Dans son état actuel, le site propose un appareil critique complet pour le second volume, ainsi que le texte intégral des deux autres volumes.

 


« Appropriations de Corneille »

 

Colloque international, Rouen, 15, 16 et 17 octobre 2014

 

Organisé conjointement par le CEREdI de l’Université de Rouen et le Mouvement Corneille- Centre International Pierre Corneille, avec le soutien de l’IRIHS.

 

Les 15 et 17 juin à la Maison de l’université de Rouen, place Emile Blondel, Mont Saint-Aignan.

Le 16 juin aux Archives départementales de la Seine-Maritime, site Grammont, bus ligne 10 arrêt Simone de Beauvoir.

 

Comité scientifique : Mmes Hélène Merlin-Kajman (Sorbonne nouvelle-Paris III, IUF), Bénédicte Louvat-Molozay (Montpellier III, IUF), Claire Carlin (Victoria, Canada), Myriam Dufour-Maître (Rouen), M. Mario Armellini (Rouen).

 

Programme

 

15 octobre

Maison de l’université

9h 30 Ouverture du colloque

 

S’approprier la figure et/ou les œuvres

Présidente : Marianne Bury

9h 45 Myriam DUFOUR-MAÎTRE (Rouen) : « S’approprier Corneille : quelques jalons ».

10h 10 Bénédicte LOUVAT-MOLOZAY (Montpellier III, IUF) : « "L’invention" du dilemme cornélien ».

Discussion et pause

 

L’autorité de Corneille

Présidente : Marianne Bury

11h Judith le BLANC (Rouen) : « Corneille parodié : avatars, éclats, échos et clins d’œil sur la scène des théâtres parisiens ».

11h 25 Françoise COURT-PEREZ (Rouen) : « L’amour du pastiche : présences de Corneille chez Théophile Gautier ».

11h 50 Jacques TEPHANY (Maison Jean Vilar) : « L’autre fondateur du TNP ».

Discussion

 

Corneille « classico-national »

Présidente : Marie-Emmanuelle Plagnol

14h Roxane MARTIN (Lorraine) : « Horace à l’épreuve des révolutions : les remaniements du texte et l’édification d’un Corneille patriote (1789-1848) ».

14h 25 Michal BAJER (Szczecin, Pologne) : « Corneille et les classicismes en Pologne à l’époque de la domination du paradigme romantique ».

14h 50 Marianne BURY (Paris-Sorbonne) : « Le Corneille des historiens de la littérature au XIXe siècle ».

Discussion et pause

16h Marie-Clémence  REGNIER (Paris-Sorbonne) : « Appropriations et construction de la figure du grand écrivain national en ses maisons : le cas de Pierre Corneille à Rouen et à Paris ».

16h 25 Lise FORMENT (Sorbonne Nouvelle-Paris III) : « Roland Barthes, Sans Corneille : les “résons” politiques d’un silence critique ».

Discussion

16 octobre

Archives départementales, site Grammont

De la tragédie à l’opéra

Présidente : Bénédicte Louvat-Molozay

9h 30 Mario ARMELLINI (Rouen) : « Corneille et l’opéra – L’opéra et Corneille ».

9h 55 Jean-François  LATTARICO (Lyon III) : « De l’Horace à l’Orazio. Observations sur le premier dramma cornélien per musica ».

10h 20 François LEVY (Lyon III LIRE) : « Contaminations cornéliennes dans le dramma per musica des années 1720 : le cas de Nicomede de Domenico Lalli (1728) ».

Discussion et pause

11h 10 Sarah NANCY (Paris III-Sorbonne Nouvelle) : « "Tombez, triste rosée…" Quand l’opéra s’approprie les larmes de Chimène ».

11h 35 Hélène  MERLIN-KAJMAN (Sorbonne Nouvelle-Paris III, IUF) : « S’approprier un texte : enjeux (à partir du cas "Corneille") ».

 

Discussion

 

La scène

Président Jacques Téphany

14h Sylvain LEDDA (Rouen) : « Polyeucte, ou comment mettre en scène la violence ».

14h 25 Liliane  PICCIOLA (Paris Ouest-Nanterre) : « De la "seconde Médée" à la "mamma souveraine […] suscitant l’horreur et le rire" : Rodogune au Petit Montparnasse en 1997.

14h 50 Claire CARLIN (Victoria, Canada) : « L’Illusion comique sur la scène du monde anglophone, entre traduction et "adaptation libre" ».

Discussion

16h Vernissage de l’exposition « Corneille et nous » aux Archives départementales

Lecture-spectacle par Ivan Morane et Silvia Lenzi

 

17 octobre

Maison de l’université

Corneille à l’école

Présidente : Claire Carlin

9h Jean-Yves  VIALLETON (Grenoble III) : « Corneille dans les manuels de rhétorique en français et en latin du XVIIe siècle à 1902 ».

9h 25 Marie-Emmanuelle  PLAGNOL (UPEC) : « Un Corneille à l’usage de la jeunesse au tournant des XVIIIe et XIXe siècles : quelques jalons ».

9h 50 Beate LANGENBRUCH (ENS Lyon) : « Corneille auteur de concours ? ».

10h 15 Hélène BILIS (Wellesley, USA) : « Corneille aux Etats-Unis, ou quel "auteur classique" pour les campus américains ? ».

Discussion et pause

 

Récrire Le Cid

Présidente : Liliane Picciola

11h 30 Florence DAVAILLE (Rouen) : « Corneille maghané ou rapaillé ? Récrire Le Cid dans les Amériques francophones ».

11h 55 Brigitte PROST (Rennes II) : « Le Cid, adaptations et hybridations ».

Discussion

 

L’écran

Président : Sylvain Ledda

14h 15 Noëmie CHARRIE (Montpellier III), « Le rêve d’une réappropriation : Othon sur les écrans (1969) ».

15h Cécilia LAURIN (Sorbonne Nouvelle-Paris III) : « L’Illusion comique, "entre Platon et Hollywood" ? Du théâtre du monde au cinéma du monde : autour du film Illusion de M. A. Goorjian ».

15h 45 Julia GROS de GASQUET (Sorbonne Nouvelle-Paris III) : « Filmer l’Illusion Comique, réécrire Corneille ? À propos du film de Mathieu Amalric à la Comédie-Française (2010) ». 

Fin du colloque

La notion d’appropriation est comprise ici comme un pas supplémentaire par rapport à la réception et à la critique. Elle désigne les gestes, fondamentalement, de la mise en scène, mais aussi de l’imitation, de l’innutrition, du pastiche, de la parodie, des travestissements, des interventions sur le texte (coupes, censures, extraits, réécritures), des adaptations, des traductions, des apparats et des démarches didactiques, etc. Elle désigne le geste critique qui fait entrer l’œuvre de Pierre Corneille dans un cadre d’analyse pouvant aller jusqu’à l’annexion ou l’instrumentalisation. Elle renvoie aussi à la présence de l’œuvre dans le discours, voire dans la langue, aux créations qui font vivre les personnages cornéliens hors de l’œuvre, qui inscrivent le nom et la figure de Corneille dans la ville, la publicité, l’imagerie collective, qui font circuler ces images comme des signes de reconnaissance, d’appartenance.

Construit en dialogue avec l’exposition « Corneille et nous » qui se tiendra aux Archives du 15 octobre au 23 décembre 2014, ce colloque est gratuit et ouvert à tous, sans inscription préalable, dans la limite des places disponibles.

 

Organisation : Myriam Dufour-Maître, maître de conférences en littérature française du XVIIe siècle et Mario Armellini, maître de conférences en musicologie à l’université de Rouen.

Pour tout renseignement : myriam.dufour-maitre@univ-rouen.fr    mario.armellini@univ-rouen.fr


DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin
 
Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons

Webmaster : Olivier Armand
^ Haut ^