Articles

Fermer Biblio critique

Fermer Ici et ailleurs

Fermer Metteurs en scène et interprètes de Corneille

Fermer Non, Corneille n'a pas écrit les oeuvres de Molière ! Nos adhérents réagissent

Fermer Quand on aime, on imite : pastiches et parodies de Corneille

Fermer Spectacles

Annuaire
Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha
Recopier le code :
Visites

 950896 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Rechercher sur le site



Actualités

Alain Niderst, né à Angers le 16 juillet 1938, décédé à Paris le 9 décembre 2014, professeur de littérature française honoraire de l’université de Rouen, ancien directeur du département de Lettres modernes (1975-1997), laisse une œuvre considérable. Le titre d’un de ses récents ouvrages, De Rabelais à Sartre (Eurédit, 2008, 4 vol.), suggère l’étendue de ses intérêts littéraires, mais aussi philosophiques et scientifiques.

Spécialiste du XVIIe siècle, Alain Niderst a consacré nombre d’études aux grands auteurs de l’âge classique (Molière, Racine, Mme de Maintenon, Madeleine de Scudéry dont il a restitué le « monde » avec une grande érudition). Mention spéciale doit être faite de Corneille : président du Mouvement Corneille de 1982 à 2000, il élargit à la recherche les buts de cette association en fondant le Centre international Pierre Corneille. Il publie le Théâtre complet de Corneille aux Presses universitaires de Rouen et organise un colloque majeur lors du tricentenaire de 1984 (Pierre Corneille, PUF, 1985), suivi d’une série de colloques bisannuels consacrés au dramaturge rouennais, ainsi que d’une biographie parue chez Fayard à l’occasion du quadricentenaire de 2006. Il a procuré de nombreuses éditions d’auteurs du XVIIe siècle, de Marie-Madeleine de Lafayette à Saint-Evremond, en passant par Bayle, Thomas Corneille, Guilleragues, Challes et Fontenelle : on lui doit l’édition des Œuvres complètes dans le « Corpus des œuvres philosophiques en langue française » chez Fayard (1989-2001).

D’une curiosité aussi inlassable que sa belle énergie, Alain Niderst s’est intéressé à la pastorale (de Belleau à V. Hugo) et à l’opéra, à Eschyle et à Giraudoux, à Leibniz comme à Baudelaire, dans une vaste production scientifique, mais attentive aussi au grand public cultivé. Fidèle à ceux qui le formèrent, il a rendu un particulier hommage à Georges Couton en republiant des essais devenus rares, Richelieu et le théâtre, ou La vieillesse de Corneille.

Membre du comité de rédaction d’Etudes normandes à partir de 1991, Alain Niderst a signé plusieurs articles dans la revue : « Corneille au temps de Jules Ferry, le bi-centenaire de 1884 » (1-1984), « Victor Hugo à Jersey » (3-1985), « Fontenelle et nous » (3-1987), « Corneille et les Jésuites » (4-1993), « Le pavillon de Boisguilbert » (4-1996), « Pierre Corneille, théâtre et poésie » (2-2006).

Il laisse le souvenir d’un chercheur ardent, engagé dans la vie de l’université et d’un enseignant animé du goût de transmettre la vaste culture qu’il s’était forgée.

 

Myriam Dufour-Maître,

présidente du Mouvement Corneille-Centre international Pierre Corneille

 

Avec l'aimable autorisation d'Etudes  normandes

Avec l'aimable autorisation d'Etudes normandes


Oiry (Goulven)


La Comédie française et la ville (1550-1650), Classiques Garnier
Cet ouvrage analyse la comédie française des années 1550-1650 à la lumière du rapport qu'elle entretient à la ville. Il défend une lecture urbaine du théâtre comique révélant ainsi une anthropologie de la vie citadine. La cité représentée à travers la comédie rapporte une société en voie de théâtralisation.
 
"Pastorales urbaines" (M. Fumaroli), les comédies de Corneille interrogent ce rapport du genre de la comédie avec l'espace urbain le plus contemporain des spectateurs, la Place Royale, Les Tuileries ou la Galerie du Palais.
 

 
 
 
   
   
   
   
   
   
   

 


Catherine Kintzler revient sur la violence chez Corneille

http://www.mezetulle.fr/classicisme-et-violence/


https://www.edx.org/course/la-decouverte-du-theatre-classique-sorbonnex-lf001-1x

Tout ce qu'il faut savoir pour aborder le théâtre de Corneille, Molière, Racine.

Accès libre.


Thomas Corneille
Théâtre complet. Tome I
Editions de Liliane Picciola, Catherine Dumas et Montserrat Serrano Mañes
Dir. Christopher Gossip
Paris, Classiques Garnier, coll. "Bibliothèque du théâtre français", sept. 2015, 842 p.
 
 
Présentation de l'éditeur :
 

Thomas Corneille s'est essayé dans tous les genres dramatiques: comédies, tragédies, tragi-comédie, livrets d'opéra, pièces à machines. Ce premier tome d'un Théâtre complet en neuf volumes fait ressortir sa fidélité aux normes traditionnelles et son étonnante souplesse comme homme de théâtre


DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin
 
Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons

Webmaster : Olivier Armand
^ Haut ^